Balade en 8 arrêts à l’ouest de Nantes

Avec l’autorisation de se promener au-delà de 10 km s’est présentée l’occasion de faire découvrir les environs à la famille. Rien de tel qu’un lundi pour explorer tranquillement des marais de Brière jusqu’à Guérande.

Premier arrêt : le port de Rozé à Saint-Malo-Guersac

Après l’avoir vu en construction dès notre première excursion de ce côté de la Loire-Atlantique, enfin le belvédère était prêt à nous exposer son panorama sur les marais de Brière ! Ses 128 marches se montent bien même par grand vent mais pour ceux qui restent au sol, une longue-vue électronique permet quand même de profiter du paysage. D’en haut, une vue imprenable sur les marais et la ville de Saint-Malo-de-Guersac. Les aménagements donnent envie de revenir plus longuement dans le coin, pour pique-niquer ou pousser jusqu’à l’observatoire ornithologique.

Deuxième arrêt : l’île de Fédrun à Saint-Joachim

Notre manière préférée de visiter ? Tourner dans une rue au pif, selon l’inspiration ! C’est comme ça qu’on a trouvé un village de chaumières bien plus important que ce qu’on aurait pu imaginer. Contrairement à l’étape d’après qu’on connaissait déjà, celles-ci sont toujours habitées, aussi on n’a pas voulu prendre trop de photos de chez les gens. Nous n’avons cependant pas pu résister à l’une d’entre elles, particulièrement bien rénovée et mise en valeur par des fleurs.

Troisième arrêt : Kerhinet à Saint-Lyphard

Le petit village de Kerhinet était notre cible pour déjeuner car on savait que des tables de pique-nique nous y attendaient. Toutes les chaumières étaient fermées (l’auberge, l’office du tourisme, la galerie d’art et les… WC) mais l’endroit reste agréable à fréquenter.

Quatrième arrêt : Kerbourg à Saint-Lyphard

A quelques centaines de mètres de Kerhinet, le lieu-dit Kerbourg offre 2 mégalithes, dont une superbe allée couverte de belles dimensions et un dolmen en ruine, ainsi qu’une jolie vue sur le Moulin de la Fée.

Cinquième arrêt : la cité médiévale de Guérande

A la sortie des marais de Brière, nous voici à Guérande, pour une balade dans le centre quasi désert. Lundi oblige, la grande majorité des commerces étaient fermés, mais on a pu se garer très près d’une des portes de la ville pour une fois. Après le bain de foule de la dernière fois, jour de marché, c’est agréable aussi d’avoir la ville pour soi tout seul.

Sixième arrêt : les marais de Guérande

Pas de chance, la saison de la récolte du sel n’a pas encore commencé, les paludiers s’affairent tout juste à la remise en service des bassins, et le gros magasin de vente de sel était fermé 🙁

Septième arrêt : la Villa Cheminée et la centrale thermique de Cordemais

Visible depuis très loin, c’est la première fois qu’on s’approchait de la centrale thermique de Cordemais et de ses immenses cheminées rouge et blanc. Mais la destination était une autre tour à proximité, plus petite mais qui mérite le détour : la Villa Cheminée ! Mi-oeuvre (de l’artiste japonais Tatzu Nishi) / mi-gîte, l’adorable pavillon à son sommet doit avoir une vue bien dégagée sur la Loire.

Huitième arrêt : la Maison dans la Loire à Couëron

Encore une oeuvre du voyage à Nantes : la Maison dans la Loire. Dernier stop avant le retour à Nantes, cette oeuvre de Jean-Luc Courcoult fait plus vraie que nature.

Laisser un commentaire