VAN 2019 : Royal !

Pour notre première excursion urbaine spéciale Voyage à Nantes, direction la place Royale recouverte de 750 statues. L’installation de Stéphane Vigny, nommée Reconstituer, est faite de copies d’inspiration grecque en pierre reconstituée et arrangée en saynètes qui rappellent la vie quotidienne sur la place. Et de la vie, ça en créée, entre les messages militants disposés de manière créative et les visiteurs avides de selfies… et de bisous !

Après un bon moment passé à tourner autour de la fontaine, nous avons erré au hasard dans les rues du centre-ville, de découverte en découverte, comme :

  • des enseignes incroyables dont je parlerai dans le prochain article
  • une vitrine « commune libre du Bouffay« , organisation créée dans les années 70 en écho à celle de Montmartre et qui a pour devise « Humour, Bonté, Gaieté »
  • la cohabitation entre la sculpture Eloge du pas de côté de Philippe Ramette et un nid de Tadashi Kawamata
  • du street art en tout genre
  • et le paysage glissé du château, toboggan qui donne très envie d’être essayé !

Petite précision : à l’époque de notre arrivée à Nantes, Steve Maia Caniço venait de disparaitre dans la Loire et n’avait pas encore été retrouvé. Tout le monde se demandait ce qu’il lui était arrivé et chaque surface de la ville était placardée d’un « où est Steve ? ».

Laisser un commentaire